La semaine dernière, plusieurs vidéos de déballage de la Nintendo Switch ont fait leur apparition sur la Toile avant l’heure, alors que l’appareil doit être commercialisé le 3 mars prochain. L’une d’elles, d’une longueur de trois minutes, postée sur le forum NeoGAF par un membre ayant pour pseudonyme hiphoptherobot, a ainsi dévoilé l’interface de l’appareil.

Le joueur ayant acheté une version finale de la nouvelle console a expliqué «avoir eu de la chance» de pouvoir mettre la main sur l’objet avant tout le monde. Mais en l’absence de jeux disponibles, il a dû se contenter de naviguer au sein des menus.

On apprend aujourd’hui que ces unités n’avaient pas été acquises de façon légale, puisqu’elles ont été dérobées à un distributeur basé aux Etats-Unis. C’est ce que Nintendo a expliqué au site spécialisé IGN: «Plus tôt cette semaine, des individus ont clamé avoir acheté en avance un nombre réduit de Nintendo Switch auprès d’un revendeur non spécifié. Nintendo a déterminé que ces consoles avaient été volées lors d’un incident isolé par les employés d’un revendeur étasunien, avec une console qui a été illégalement revendue», a fait savoir le géant nippon du jeu vidéo.

L’entreprise ajoute que les «individus impliqués dans l’affaire ont été identifiés, ont vu leur contrat résilié et sont actuellement sous le coup d’une enquête des autorités compétentes.»

Quant au joueur à l’origine de la vidéo, il a d’ores et déjà rendu l’appareil et ne sera pas poursuivi.

Contactez-nous

Not readable? Change text. captcha txt